Categories:

La sécurité sur Internet : Le mot de passe

La période actuelle a accéléré les choses, des personnes qui étaient avant réfractaires à l’utilisation d’internet ont par la force des choses dû s’y mettre.

Qu’il s’agisse de commander des produits non essentiels, effectuer certaines démarches ou garder un lien visuel avec ses proches ; internet a souvent été le choix par défaut.

Malgré le déconfinement annoncé par le gouvernement, il faut toujours avancer masqué lorsqu’il s’agit d’internet.

Cet article est le premier d’une série sur la sécurité informatique, aujourd’hui nous allons évoquer une chaîne de caractères sensible qui est votre clé d’entrée dans votre cercle privée sur internet : le mot de passe.

Encore un énième article sur le mot de passe

Oui mais la question que je vous pose est la suivante : Imaginez, un instant qu’une personne cherche réellement à vous nuire par ce biais-là.

Combien de temps cela lui prendrait ?

Ce récapitulatif me permet de vous apprendre ou de vous conforter dans votre idée que « Medor4! » n’est pas un bon mot de passe. Il faudrait en effet moins d’une journée avec les moyens actuels pour en venir à bout.

Heureusement certains sites ont mis en place des techniques d’authentifications plus sures qui se démocratisent : Obligation d’un format de mot passe (8 caractères avec majuscules, minuscules, nombres, symboles), 3 tentatives maximum par jour, double authentification avec le téléphone.

La création d’un mot de passe se fait avec le monde qui nous entoure, c’est pourquoi il est récurrent de retrouver dans le mot de passe : le nom de sa compagne, le nom de son animal, son jour de naissance, son département… Nombre d’informations qui facilitent la découverte de votre mot de passe malgré un nombre de caractères qui est censé vous protégez.

Comment le créer ?

Le conseil que j’aime donner lorsqu’on me pose cette question est de choisir une phrase qui vous anime. Cette phrase peut être une citation ou une phrase de tous les jours.

Je vais prendre une citation qui me tient à coeur dans mon travail : « Mieux vaux mille refus qu’une promesse non tenue »

On récupère les premières lettres et les symboles : mvmrq’upnt

10 caractères, mais il nous manque des majuscules et des nombres pour pimenter tout ça. Je vais mettre en majuscules toutes les lettres qui sont doublées et placer un chiffre aléatoirement : Mv9Mrq’upnt

Mon nouveau mot de passe est créé, il est plus difficile à retenir que le précédent. Pour ma part, j’ai mis une semaine à l’écrire machinalement sans avoir besoin de la phrase. Personnellement, je préfère cette solution de sécurité que choisir un mot de passe par facilité.

Un dernier conseil : pas facile à appliquer

Il est essentiel de ne pas utiliser le même mot de passe partout. Imaginez-vous en train d’échapper à un poursuivant dans une forêt en laissant un indice sur votre direction à chaque arbre. Ici c’est la même chose, une personne mal intentionnée avec un seul mot de passe pourra déverrouiller énormément de services différents.

Ce conseil est le plus difficile à mettre en place mais j’ai une idée pour vous avec mon mot de passe : Mv9Mrq’upnt

Je veux un mot de passe pour Facebook, je viens modifier 2 de mes lettres en incluant les 2 lettres qui désignent Facebook : F et B.

Ce qui peut donner par exemple : Mv9Mrq’Fpbt

Pour les personnes plus initiées, il est aussi possible d’utiliser un gestionnaire de mot de passe comme keepass. Logiciel qui a été évalué par l’Agence Nationale des Systèmes d’Informations (ANSSI).

Pour finir, si des portes ouvertes ont été enfoncés, il est toujours important d’avoir un rappel sur le sujet. Aussi, peut-être que cet ultime article vous aura enfin convaincu à modifier votre mot de passe.

N’hésitez pas à partager cet article aux personnes qui en auraient besoin.

Une question ? Une remarque ? Faites le moi savoir.

contact@baptisteprieto.fr | https://www.linkedin.com/in/baptiste-prieto/